Archive Page 2

Retour sur : Flex et TDD chez les tontons‏

Je n’ai malheureusement pas pu assister personnellement au dernier atelier des tontons flexeurs, heureusement David Mouton publie un retour d’experience sur la « Flash Foundry« .
Vous y trouverez les photos, les slides, ainsi que son sentiment sur son déroulement.
N’hésitez pas à commenter l’article et y laisser vos impressions.

Publicités

Flex et TDD – Présentation des tontons flexeurs

Un peu de pub pour un atelier des tontons flexeurs qui me semble fort intéressent :

Le Jeudi 26 Mai à 18h30 aura lieu notre quatrième rendez-vous.
Cette fois ci, les tontons ont fait appel à Max l’alchimiste, le spécialiste en préparation de mélange détonant.

L’idée est de voir comment mettre en place des développements dirigés par les tests avec la Flexeuse.

Venez donc nombreux à l’ENSEIRB-MATMECA, assister à la présentation de Flex et TDD.
Vous verrez ainsi comment tester unitairement votre application Flex, mais aussi des conseils, des astuces, des techniques, et un retour sur les quatre ateliers précédents.

Inscriptions ici : http://flex-tdd.eventbrite.com/

Comment mener un Serious Game ?

Retour d’experience de Philippe Launay lors de l’Agility Business, le 15 mars 2011 à Paris :

Comment mener un Serious Game ?

[JUG] Vidéo de la soirée Pimp My App

Présentation de Nicolas Martignole, comment réconcilier développement web et Java : http://parleys.com/#id=96970&st=4

Kata Fizz Buzz

Nous avons fait notre premier kata mercredi dernier sur l’exercice FizzBuzz. Après ce premier kata réalisé dans l’équipe, voici mon feed-back :

Ce qui a bien marché :
– l’implication de l’équipe : une dizaine de personnes réunis pendant la pause déjeuner alors qu’ils auraient pu profiter du soleil
– le choix du sujet : suffisamment simple
– la discussion engendrée par ce kata : je vais le refaire en tenant compte de certaines remarques

Ce qu’il faut améliorer :
– le format : 20 minutes de codage ne suffisent pas
– la participation active de tous les membres de l’équipe
– le logiciel d’enregistrement de vidéos (cam studio) : nous avons été obligés de l’arrêter, il provoquait un clignotement de l’écran qui était gênant pour le développement

Engagement sincère (et réaliste)

Comme chacun l’imagine je travaille dans une équipe agile, dans un environnement que je pourrai facilement qualifier de complexe : muti-projets, multi-technos, équipe hétérogène en croissance…

Dans ce contexte se pose souvent la question de savoir comment l’équipe peut s’engager. Comment faire pour donner de la visibilité au client sans mettre en danger l’équipe ?

Ma réponse tient en deux mots : l’engagement de l’équipe doit être sincère et réaliste.
Sincère parce qu’il ne s’agit pas de sous-estimer volontairement sa capacité de production dans le seul but d’atteindre cette productivité.
Réaliste car il ne s’agit pas pour l’équipe de faire abstraction des problèmes qu’elle a rencontrée -et qu’elle rencontrera donc probablement encore- mais au contraire de les intégrer, d’en tenir compte et d’en déduire sa capacité de production.

Pour résumer ma pensée, je prendrai une image : imaginons qu’un employé soit obligé d’arriver à 9h au travail -par exemple pour assurer le support- l’heure d’arrivée qu’il va viser
– ne sera évidement pas 9h. Ce ne serait pas réaliste car il oublierait alors qu’il y a souvent sur la rocade bordelaise des bouchons et qu’il est une tradition bordelaise bien ancrée : lorsqu’il pleut, il y a des accidents, ce qui provoque des bouchons (qui peuvent provoquer des accidents… mais ce n’est pas le sujet).
– ne sera évidement pas 6h. Ce ne serait pas sincère. Il arriverait beaucoup trop tôt lors des nombreuses journées bordelaises ensoleillées au cours desquelles il n’y a ni bouchons, ni accidents.

Pour conclure, un engagement sincère et réaliste, c’est celui qui permet à l’équipe d’arriver à l’heure dans la grande majorité des cas, en acceptant d’être en retard dans les rares cas dans lesquels elle connait un accident sur le trajet.

 

Kata Javascript

Un kata qui a eut le mérite de me faire redécouvrir les nombres romains, mais surtout qui illustre très bien l’idée de coder le plus simple qui fonctionne. Même si je pense que ce kata a été très préparé, il me semble être une base de discussion intéressante pour expliquer cette manière de voir le développement logiciel à ceux qui ne l’auraient pas encore adoptée.

Roman Numerals Kata in JavaScript from Marko Schulz on Vimeo.


Mises à jour Twitter